#Bodypositive

Je crois qu’aujourd’hui sera une journée #bodypositive 😁

J’ai pris le temps de réfléchir à ce que je voulais vous dire avant de me lancer dans un post « à chaud » mais je voulais quand-même réagir à cette fameuse vidéo « bopo » de sissymua que relayait ma délicieuse @posifit_kenza 💕

Le majeur problème de cette vidéo,… c’est qu’elle est carrément à côté de la plaque (boom, ça commence fort). Elle réunit des infos de seconde main sans avoir vraiment bossé son sujet, se lance dans des comparaisons sans queue ni tête avec le féminisme, veganisme et autres isme ET au final propose à ses nombreux abonnés le modèle fitgirls courageuses Vs bodypositive qui se complaît dans son gras.

Non mais ?! C’est quoi le bodypositive au fond ? C’est « une communauté vivante et thérapeutique qui libère des messages sociaux étouffants maintenant les gens dans une lutte perpétuelle contre leur corps ». DONC ce N’est PAS accepter ses bourrelets dans le seul but de se gaver de chipitos sur son canap’, ce N’est PAS bâcher sur les fitgirls et, au contraire, les fitgirls sont aussi concernées que les autres par les attaques sur le physique (trop musclées, pas feminines,…), ce N’est PAS faire l’apologie d’un mode de vie car le bopo rejette les étiquettes/injonctions.

Par contre, le bodypositive, c’est reconnaître que tous les corps sont « bons ». Dignes d’amour. Dignes d’être montrés. Même (et surtout) ceux qui sortent de la norme véhiculée par les médias !

Je n’ai rien contre Sissy… Je suis sûre que je pourrais regarder une de ses vidéos si je voulais muscler mes abdominaux du bas mais sur ce thème là… Non. Je regrette. Je me tournerai vers @ely_killeuse ou @posifit_kenza . Ça me semble, effectivement, plus pertinent.

Ici, elle me fait simplement l’effet de ces parents sans enfants qui t’expliquent comment éduquer ton gamin. Factuellement, tu peux donner ton avis. On est en pays libre. Est ce que je pense que tu as assez d’expérience ou que tu sois assez impliqué pour que cet avis soit constructif… ? Non. …
N’importe quel avis construit sur des « j’ai lu sur internet » ou « des amis m’ont dit que » plutôt que sur des « quand j’ai vécu ceci » devrait être repensé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *