#BeSkinny

Comme vous le savez, je n’ai pas toujours pu glisser mes fesses dans un jeans skinny.
Je me contentais de baver devant, en me disant qu’elles avaient bien de la chance, ces nanas, d’être jolies, fines et bien dans leur peau.
A force de baver, je me suis vue dans mon miroir de salive et ça m’a fait un choc.
Alors un matin, comme ça, je me suis mis un coup de pied aux fesses et j’ai pris un abonnement à la salle de sport.
J’ai diminué les quantités de mes repas. J’ai fait une croix sur les chips et le gras.

C’était bien. Très bien. Je perdais tranquillement mais sûrement.
Mais ça ne devait pas suffire.
Quand les gens savent que tu fais de l’exercice, il s’attendent à ce que tu deviennes athlétique en deux semaines.
Ben non.
Mais tous ces gens bien pensants et tellement plus minces que moi devaient avoir raison. Soit. J’ai fait plus d’exercices. J’ai mangé de la salade à la salade. Je me suis traînée à la salle malgré les courbatures, la fatigue et la faim MAIS les résultats étaient là ! Les inconnus se retournaient sur mon passage, les mieux connus se répandaient en félicitations. C’était super !

Mais pas encore assez… J’ai fait ENCORE PLUS d’exercices. Je n’ai pratiquement plus rien mangé. Les repas sont devenus un calvaire. De savants calculs. Des pesées quotidiennes. Trois fois, six fois, onze fois par jour.
Je me suis trainée à la salle. Je me suis traînée à la maison. Je me suis endormie partout où je trouvais du calme. J’ai pleuré de douleur quand mes articulations ont commencé à craquer. J’ai pleuré de désespoir pour 100g de perdu « seulement ». J’ai arrêté de voir des amis pour « manger un bout ».

Après la naissance de mes petits, je suis passée de 80kg à 50Kg.
Et là, ça a commencé à jaser. Trop maigre, trop lasse… Jusqu’à ce jour où j’ai été trop fatiguée pour jouer avec mes bébés, où tout mon temps libre passait dans le sport et où mon mari était une ombre que je voyais le matin et le soir.
Tout ça pour quoi ?
Pour continuer à me trouver « obèse » et « grasse » sic même quand je voyais mes vêtements pendre sur ma peau…

On est pas plus HEUREUX en étant MINCE …
On est HEUREUX qu’en étant SOI.
Soyez vous-même et soyez bien 😘❤

 

Comme vous le savez, je n’ai pas toujours pu glisser mes fesses dans un jeans skinny. Je me contentais de baver devant, en me disant qu’elles avaient bien de la chance, ces nanas, d’être jolies, fines et bien dans leur peau. A force de baver, je me suis vue dans mon miroir de salive et ça m’a fait un choc. Alors un matin, comme ça, je me suis mis un coup de pied aux fesses et j’ai pris un abonnement à la salle de sport. J’ai diminué les quantités de mes repas. J’ai fait une croix sur les chips et le gras. … C’était bien. Très bien. Je perdais tranquillement mais sûrement. Mais ça ne devait pas suffire. Quand les gens savent que tu fais de l’exercice, il s’attendent à ce que tu deviennes athlétique en deux semaines. Ben non. Mais tous ces gens bien pensants et tellement plus minces que moi devaient avoir raison. Soit. J’ai fait plus d’exercices. J’ai mangé de la salade à la salade. Je me suis traînée à la salle malgré les courbatures, la fatigue et la faim MAIS les résultats étaient là ! Les inconnus se retournaient sur mon passage, les mieux connus se répandaient en félicitations. C’était super ! Mais pas encore assez… J’ai fait ENCORE PLUS d’exercices. Je n’ai pratiquement plus rien mangé. Les repas sont devenus un calvaire. De savants calculs. Des pesées quotidiennes. Trois fois, six fois, onze fois par jour. Je me suis trainée à la salle. Je me suis traînée à la maison. Je me suis endormie partout où je trouvais du calme. J’ai pleuré de douleur quand mes articulations ont commencé à craquer. J’ai pleuré de désespoir pour 100g de perdu « seulement ». J’ai arrêté de voir des amis pour « manger un bout ». … Après la naissance de mes petits, je suis passée de 80kg à 50Kg. Et là, ça a commencé à jaser. Trop maigre, trop lasse… Jusqu’à ce jour où j’ai été trop fatiguée pour jouer avec mes bébés, où tout mon temps libre passait dans le sport et où mon mari était une ombre que je voyais le matin et le soir … Tout ça pour quoi ? Pour continuer à me trouver « obèse » et « grasse » sic même quand je voyais mes vêtements pendre sur ma peau… … On est pas plus HEUREUX en étant MINCE … On est HEUREUX qu’en étant SOI. Soyez vous-même et soyez bien 😘❤

Une publication partagée par Je suis une mite en pull-over (@encollowen) le

Repost de https://encollowen.com/2016/11/16/get-fit-or-die-tryin/

Il avait besoin d’une mise à jour 😉

  

Post navigation

  1 comment for “#BeSkinny

  1. Kevinarekion1@hotmail.be'
    Kev
    16 mai 2018 at 08:32

    Super maman, super guerrière, super pâtissière,… que veut le peuple :-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *