#Réparer un ongle cassé

J’ai testé pour vous… Réparer un ongle cassé !
Je romps déjà le suspens : NON, ça ne vaut pas une petite coupe en règle.
NON
Mais,
si vous avez une soirée de prévue,
que votre nail art est prêt,
que l’idée de le couper serait équivalente à l’idée de se rouler dans les orties,
qu’il est impensable de se présenter en société les ongles ras,

Ma foi, ça peut tenir la route.
C’est moins pire que l’idée en a l’air.
Vraiment.

Kesako ?
Parce que, mesdemoiselles, monsieur, l’idée est pas glamour.
Ça revient un peu à cacher les misères avec un bout de PQ (ou d’essuie-tout si le vôtre est rose).

Il vous faut :
une feuille de papier essuie-tout, donc
un vernis durcisseur transparent
une lime à ongles
le vernis à ongles de votre choix (mais je vous conseille un bien mat)
un top coat transparent

Comment on procède ?
On passe son ongle au durcisseur et on « colle » un petit bout de papier – de la longueur de la cassure – sur le bout qui a décidé de partir vivre en Laponie AVANT que le vernis soit totalement sec.
On repasse une couche de durcisseur sur l’ongle pour que le « pansement ongulaire  » (Ah ah) tienne bien en place.
On lime le tout pour éviter une épaisseur de 2cm sur le coin du pouce.
Et on pose son vernis préféré sur l’ongle préféré.

Mon avis
Alors oui, ça cache la misère mais de là à dire que la technique est invisible… Il faut quand-même pas déconner.
A n’utiliser qu’en cas d’extrême urgence donc !
Cela dit, c’est toujours mieux que d’utiliser de la super glu, comme lu dans le cosmopolitan, je suis la première à aimer mes ongles longs mais, comment dire, j’ai mes limites.
😀

capture-decran-2016-11-01-a-17-37-11

Source :
Elle, http://www.elle.be/fr/11319-comment-reparer-ongle-casse.html/

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *