#NailArt

Le Nail Art ou « art de décorer les ongles », est une méthode avancée de maquillage des ongles, qui consiste à réaliser différentes décorations sur ceux-ci, en complément ou en remplacement d’une pose de vernis. À l’heure actuelle, on emploie couramment le terme anglais « Nail Art », ou « Stylisme Ongulaire » – Non… Non, je ne crois pas – en France.

Origines
D’un point de vue « historique », le Nail Art est né au XIIIe siècle chez les peuples Incas.
En effet, ces derniers décoraient déjà leurs ongles en hommage à leurs dieux, ou en y dessinant des animaux (par exemple, des aigles).
Cet art était mixte, pratiqué autant par les hommes que par les femmes.

L’utilisation du vernis à ongles est encore plus ancien (évidemment) et semble avoir été inventé par les Chinois vers 3000 av. J.-C., toutefois Japonais et Italiens pensent avoir été les premiers à utiliser le vernis à ongles.
Les Chinois utilisaient une laque de couleur, faite à partir d’une combinaison de gomme arabique, de blancs d’œufs, de gélatine et de cire d’abeille. Ils ont également utilisé un mélange composé d’une poudre de pétales de rose, d’orchidée et d’impatiente mélangée à de l’alun. Ce mélange, lorsqu’il est appliqué sur les ongles pendant quelques heures ou toute la nuit, laissait une couleur allant du rose au rouge.

Les Égyptiens, quant à eux, utilisaient des teintures brun-rouge obtenues à partir de henné pour colorer leurs ongles mais aussi le bout de leurs doigts, teinture encore fréquemment utilisée de nos jours. Ils utilisaient notamment la couleur des ongles pour indiquer l’ordre social, avec des nuances de rouge dans la partie supérieure.
La reine Néfertiti, épouse du roi Akhénaton, colorait en rouge rubis ses ongles de mains et de pieds. Cléopâtre préférait, quant à elle, une teinte rouille intense. Les femmes de rang inférieur qui coloraient leurs ongles n’étaient autorisées qu’à utiliser des teintes pâles, et aucune femme n’osait afficher la palette de couleurs utilisée par le roi ou la reine.

capture-decran-2016-11-04-a-12-00-38

Grosse sauterie dans la tombe de Nebamon, 1350 B.C. (à voir au British Museum)

Essor
Cependant, l’essor du Nail Art se fit durant le XXe siècle, principalement dans des pays asiatiques, tels que le Japon ou la Corée. Une mode révélant des ongles de plus en plus longs, colorés, ayant toute sorte de formes apparaît désormais.

C’est essentiellement grâce à l’utilisation d’Internet que cette pratique a su se développer à travers le monde entier, de l’Asie jusqu’à l’Europe, en passant par les États-Unis. Cette pratique esthétique est maintenant en voie d’expansion, et est désormais considéré comme une pratique globalement féminine. Phénomène à la mode, cette pratique est également convoitée lors de tournages cinématographiques afin d’étendre le maquillage jusqu’au bout des ongles.

Techniques

A côté des Strass, autocollants, piercings d’ongles, paillettes, feuilles métallisées, dégradés à l’éponge, pochoirs, liners ou dotting tools… Certaines techniques font maintenant partie des incontournables :

  • Water marble : Il s’agit d’une technique ne nécessitant l’utilisation d’aucun pinceau. En effet, il est question de créer des formes dans du vernis à la surface de l’eau. Plusieurs effets peuvent être réalisés :le « simple water marble », le « water marble zébré », le « mille-feuille » ou encore en spirales.
  • Le marbré à sec: Il permet d’obtenir un effet mille-feuille en passant un pinceau liner ou un bâtonnet sur des lignes de vernis frais de couleur différentes ou un effet dégradé et vaporeux en mélangeant des gouttes de vernis déposées sur l’ongle.
  • One stroke : Cette technique, alliant dextérité et patience, consiste à réaliser des formes dégradées grâce à un pinceau spécial, afin de créer des fleurs, papillons, etc., au gré de son imagination.
  • Aquarelle: Pour cette technique, l’ongle doit être préparé pour que la peinture accroche: ponçage pour les faux ongles et utilisation de vernis « matifiant » sur ongles naturels. Cette technique permet d’obtenir des dessins très fins tout en transparence.
  • Stamping : Le stamping, ou « tamponnage », consiste comme son nom l’indique à tamponner sur ses ongles des formes pré-imprimées à l’aide d’un tampon spécial.
  • Les motifs en reliefs : réalisés avec de la résine ou du gel‚ c’est une technique différente qui permet d’obtenir des designs en 3D plus ou moins plats. Ils peuvent être façonnés a même l’ongle ou à part puis être collés.

Soirée Nail art chez Ankhmahor à Saqqarah, 6ème dynastie (2400 B.C.)

Sources :
Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Nail_art
L’oréal, http://www.get-the-look.fr/tag/nail-art_t64/1
Nailissima, http://nailissima.com/
Cosmopolitan, http://www.cosmopolitan.fr/,top-coat-base-coat-le-vanity-parfait-pour-une-manucure-a-la-maison,2106,1391852.asp
Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Vernis_%C3%A0_ongles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *